Grande Canarie
Photos sous le texte

Le soleil en février à 4h de vol de Paris sans vaccin et sans moustiques.

La Grande Canarie fait partie de l'archipel des Canaries, situé à l'ouest du sud marocain à quelques centaines de Kilomètres des côtes africaines. Ce sont les îles du printemps éternel. Février est le mois le plus froid : dans la journée nous avions entre 19° et 26 °. Il ne fait donc pas « très chaud » mais quand, le vent se calme, le soleil est brûlant et Tistou est devenu tout rouge.

Nous sommes en territoire espagnol : on peut prendre le petit déjeuner jusqu'à 11h. Nous avons donc fait la grasse matinée avant d'aller à la piscine au milieu des jardins à la végétation exotique. Il fait bon se baigner dans une piscine chauffée et se faire sécher au soleil. Nous nous sommes aussi régalés avec la cuisine espagnole : gambas, calamars, poissons variés,à l'ail ou à la plancha servis avec de la salade et de délicieuses petites pommes de terre rondes. Nous n'avons pas manqué d'accompagner les plats du fameux pain « con tomate ». Et aussi, nous avons visité l'île.

De notre premier point du chute à San Augustin, nous avons découvert la côte sud : Les dunes de Maspolomas, le village de pêcheurs de Arguineguin, les « hlm » de Puerto Rico, le très jolie village fleuri de Puerto de Mogan. Puis, nous avons emprunté la route sinueuse de Mogan que nous avons continuée jusqu'à Puerto de la Aldea, semblable à un village fantôme avec pourtant 4 bars pour accueillir les touristes qui ont eu le courage d'aller jusqu'au bout de la route. Les vagues y sont d'une force inouïe et ont fini par arracher le parapet posé le long du rivage.

Du Sud, nous sommes remontés à Las Palmas par la route de la tomate, appelée ainsi car elle traverse de vastes étendues de champs de tomates. Nous avons fait une halte dans le joli village d'Aguimes au caractère typiquement canarien avec ses ruelles étroites et ses maisons colorées. Nous avons ensuite visité Telde qui a conservé son cachet « Vieille Espagne » avec l'église San Juan Bautista et sa vieille ville. Nous avons même été au cimetière.

Nous avons ensuite séjourné à La Palmas dont nous avons visité la vieille ville avec la Cathédrale et la Maison où habitait Christophe Colomb quand il faisait escale aux Canaries sur la route des « grandes découvertes ». La Palmas a aussi une plage « Las Canteras » où nous avons déjeuné dans un restaurant très agréable au bout de la jetée avec une vue imprenable sur la mer.

De la Palmas, nous avons exploré le Centre et le Nord de l'île à la découverte de paysages variés et de nombreuses églises de styles différents.

La route du centre bordée d'eucalyptus passe par Teror, le centre religieux de l'île avec la basilique Nuestra Senora del Pino située sur une place bordée de belles maisons. Puis la route continue à monter avec de belles échappées sur la côte notamment au balcon de Zamora (le pays de la moutarde comme dirait Tistou ;-) pour arriver au village d'Artenara surplomblé par un Christ Roi. De là, nous avons pu admirer le célèbre Roque Nublo (1700 m) monolithe basaltique de 80 m de haut qui figure sur les étiquettes d'eau minérale du même nom.

La route du nord bordée de bananeraies passe par Arucas, dominée par une gigantesque cathédrale construite en pierres noires volcaniques. Puis nous nous sommes dirigés vers Moya où nous avons remarqué l'église à deux tours et toiture rouges. Nous avons continué vers la très jolie Guia aux ruelles bordées de maisons colorées. La spécialité locale est le fromage de brebis parfumé à la fleur d'arctichaut (j'adore !!). Enfin nous sommes arrivés à Galdar, où l'église baroque Santiago de los Caballeros à la façade brun clair (ce qui nous permet de dire que nous avons vu des églises de toutes les couleurs ;-). Près de l'église, nous avons visité les « Cava pintada » anciennes résidences des Guanches, premiers habitants de l'île avant la colonisation. La visite est extrêmement intéressante, des films relatent le mode de vie des Guanches et l'histoire de la colonisation de l'île, puis des passerelles nous permettent d'observer les restent des maisons issues des fouilles dont une est encore ornée de peintures géométriques de l'époque des Guanches. Enfin, nous avons pu entrer dans des maisons reconstituées et admirer les objets trouvés lors des fouilles. Pour rentrer à Las Palmas, nous sommes passés par Puerto de Sardina, village de pêcheur où se trouve des grottes qui étaient habitées par des Guanches.

Pour parfaire le tableau, les Canaries est un pays sans taxe, donc avis aux amateurs de shopping.

 

Bernadette

Février 2007

 

 

Hotel Tamarindos
hummm !
Maspalomas
Puerto Rico
Puerto de Mogan
Aguimes
Santa Ana Las Palmas
Maison de C. Colomb - Las Palmas
Vue de Las Canteras - Las Palmas
Teror - Nuestra senora del Pino
Artenara - Christ Roi
Roque Nublo
Arucas
Moya
Guia
Sardina

 

Retour à la page d'accueil

haut